Le Rêve de l’Alchimiste

Alchimiste05

Alchimie

Nos mains transpirent d’or,

Mais d’airain se couvrent.

Fondues dans le décor

Que nos sens réprouvent.

L’alchimiste se découvre

Et dépasse l’impassible ;

Dans sa folle quête éprouve

La richesse des possibles.

ML (2006)

***

Le Rêve de l’Alchimiste

Unique éther de nos brumes,

Notre chimie s’évapore,

Dans l’infime se consume

Et se brûle dans nos décors.

Un subtil mélange choisi

Par les Temps et notre Terre.

Fébriles échanges sans prix,

Que ceux de nos mystères.

Le rêve de l’alchimiste,

Démiurge dans ses yeux :

Sans cesse explorer ses pistes,

Sans atteindre leur précieux.

En des formes et formules

Vides se détache son art.

Seule la quête le stimule,

Sa fin dévoilera sa mort.

ML (2006)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s