A la Dérive…

D&rive

A la Dérive…

Tout au long du cours de nos vies

Coule cette pâle chanson.

Celle-ci que tantôt l’on fit

Accrochés à notre boisson.

Le chant de l’ivresse,

Doux et capricieux.

Tendre Déesse,

Berce le malheureux…

On a beau sonner tous les diables

Pour invoquer de limpides excès.

Quel démon ne vous rendrait affable

Aux incroyables charmes de ces traits ?

Les angles du bonheur sont à jamais marqués

Sur tant de figures rongées par les années.

Qui voudrait maudire ce puissant hydromel

Même si l’élixir transpire son fiel ?…

Par les Temps si saoulée, âme ruisselante,

Ne blâmera l’éphémère félicité.

Elle saura pousser les anges à damner

Les Apôtres de ces destinées stagnantes.

ML (2005)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s