Sur la Route/Le Chemin de l’Eveil

route

Sur la Route

Je suis sur une route, mais laquelle ?

Sans doute a-t-elle une forme de pucelle.

Je déflore ce beau sentier inconnu,

J’en explore les eaux et les fleurs imprévues.

De détours en retours, jamais serais lassé

Des méandres d’amour, qui bordent les fossés.

Le sol se dérobe sous les pas assurés,

S’envolent les tombes dans le ciel d’été.

ML (2006)

Le Chemin de l’Eveil

La route d’unité, un arc-en-ciel blanc

Trompe l’acuité de sa couleur de vent,

Mais pourtant le songe survit en ses heures ;

Celles-ci qui rongent au son des chimères.

Le foyer de l’âme qui apporte confort,

La douceur des femmes qui injurie nos torts.

L’éveil porte les maux en plaines inconnues ;

L’appel brise l’étau des fourbes imprévus.

ML (2007)

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s